Bas du fleuveBas-St-Laurent
menuRetour à l'accueilContactez-nousPlan du siteÀ propos du site
Le Bas-Saint-Laurent, tout lui réussit !


Imprimer/Suggérer/Contacter
Version imprimable Suggérer ce texte à un ami Contacter l'auteur

Rencontre de concertation des députéEs du Bas-Saint-Laurent: des positions communes pour l’avenir de notre région
Joël Charest, Bureau du (de la) Député(e) de Rimouski - Neigette - Témiscouata - Les Basques
9 février 2012

De gauche à droite : Les députés Pascal Bérubé (Matane), François Lapointe (Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup), Irvin Pelletier (Rimouski), Guy Caron (Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques), Danielle Doyer (Matapédia), Jean-François Fortin (Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia) et André Simard (Kamouraska-Témiscouata). Seul le député Jean D’Amour (Rivière-du-Loup) n’était pas présent.
De gauche à droite : Les députés Pascal Bérubé (Matane), François Lapointe (Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup), Irvin Pelletier (Rimouski), Guy Caron (Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques), Danielle Doyer (Matapédia), Jean-François Fortin (Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia) et André Simard (Kamouraska-Témiscouata). Seul le député Jean D’Amour (Rivière-du-Loup) n’a pu être présent.

Rimouski - Sept des huit députéEs de l’Assemblée nationale du Québec et de la Chambre des communes du Canada représentant la région administrative bas-laurentienne ont tenu, ce samedi, leur première rencontre de concertation.

Le but visé étant l’élaboration de positions communes afin de faire entendre la voix régionale au sein des instances gouvernementales, tant à Québec qu’à Ottawa, plusieurs résolutions ont été adoptées lors de cette rencontre.

Les députéEs présentEs, forts de la légitimité obtenue par un mandat populaire, ont tenu à rappeler un principe fondamental qui doit guider l’action des gouvernements québécois et fédéral dans l’attribution de l’aide gouvernementale dans les circonscriptions du Bas-Saint-Laurent. Ils affirment unanimement que les choix budgétaires doivent se faire en fonction de principes que sont la reconnaissance des besoins des territoires, l’équité régionale et la recherche du bien commun.

Les députésEs sont également d’avis que cette idée, encore présente dans notre région, qui tend à accepter de privilégier les circonscriptions «au pouvoir» dans le soutien de l’État est contraire aux principes auxquels souscrivent les députés au nom du choix démocratique de leurs commettants.

Les parlementaires se sont positionnés en faveur de la préservation de la gestion de l’offre en agriculture, en appui au mouvement OSER (Opération de sauvegarde des emplois en région) initié par la FTQ ainsi qu’en faveur du maintien des services de proximité en milieu rural, particulièrement des services postaux qui sont menacés actuellement.

Le soutien plus marqué à l’industrie forestière qui traverse une crise, la vigilance relative aux budgets respectifs à venir et le financement adéquat des infrastructures régionales ont également fait consensus comme enjeux majeurs auxquels les participants donneront une attention ensemble.

La prochaine rencontre aura lieu à Mont-Joli à la fin du mois de mai 2012.

Mise à jour : 2012-02-09 05:00:08

Retour Retour Haut Haut de la page

Accueil | Aide | Politique de confidentialité | Droits d'auteur | Avis Légal | Contactez-nous | À propos du site
Copyright © 2004-2014 CRÉBSL. Tous droits réservés.