Bas-St-LaurentBas du fleuve
menu Retour à l'accueilContactez-nousPlan du siteÀ propos du site
Le Bas-Saint-Laurent, tout lui réussit !



Imprimer/Suggérer/Contacter
Version imprimable Suggérer ce texte à un ami Contacter l'auteur

La Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup se dissocie du mémoire de la FCCQ concernant le projet de loi 34
Julie Lamontagne, Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup

le 22 mars 2012

[Logo]

Rivière-du-Loup - Le 8 février dernier, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a présenté à son conseil d’administration, un mémoire qu’elle comptait déposer à l’Assemblée nationale, concernant le projet de loi 34 sur l’occupation et la vitalité des territoires. La Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup (CCMRCRDL) qui siège à ce conseil a fait connaitre son désaccord sur plusieurs critiques développés dans ce mémoire quant à la stratégie d’occupation du territoire et s’est opposée à son dépôt.

La CCMRCRDL considère que l’analyse de la situation est incomplète et ne dresse pas un portrait juste de la contribution des municipalités dévitalisées à l’essor de nos régions. « La mobilité des travailleurs saisonniers, par exemple, ne se détermine pas seulement en mettant en relation des travailleurs en chômage dans une région du Québec avec des postes à combler dans une autre. Les distances, les contraintes familiales et le patrimoine familial acquis sont des facteurs qui sont pris en compte dans l’équation » explique Christian Noël, président de la Chambre.

Aussi, le Bas-Saint-Laurent, qui compte sa large part des communautés dévitalisées présentées dans le mémoire de la FCCQ, connait en janvier 2012 un taux de chômage comparable à la moyenne provinciale et une amélioration de la grande majorité des indicateurs de développement économique depuis 2000. Avec plus de 15 000 postes à combler dans les cinq prochaines années dans la région, l’heure n’est pas à s’opposer aux efforts déployés pour l’occupation du territoire, mais plutôt d’innover dans nos façons de maximiser l’utilisation de ce patrimoine bâti et des infrastructures en place pour y accueillir une main-d’œuvre qualifiée pour nos entreprises.

La Chambre de commerce partage cependant l’avis de la FCCQ, quand elle mentionne le danger que le projet de loi 34 n’alourdisse une bureaucratie déjà imposante et coûteuse. Elle reconnait aussi que le communiqué émis par la FCCQ le 29 février dernier, pour répondre aux critiques essuyées par le mémoire, présente des propos qui se veulent plus nuancés et modérés.

Malgré cette divergence d’opinion, la présence de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup et des chambres des régions est essentielle à une bonne représentation des membres au sein de la FCCQ. Notre participation aux discussions et notre point de vue différent sur certains enjeux doivent être entendus et la meilleure façon de le faire est de demeurer active au conseil d’administration.

La Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup a pour mission de soutenir et encourager sa communauté d’affaires dans son engagement à l’essor économique de sa région. Elle fait la promotion de l’expertise des membres au sein de sa communauté d’affaires ainsi que le rayonnement à l’extérieur de sa région et représente l’intérêt de ses membres.

Mise à jour : 2012-03-21

Sujet : Entrepreneuriat Document RSS Politique provinciale Document RSS

Retour Retour Haut Haut de la page

Accueil | Aide | Politique de confidentialité | Droits d'auteur | Avis Légal | Contactez-nous | À propos du site
Copyright © 2004-2013 CRÉBSL. Tous droits réservés. Propulsé par Neural 2.2c
Conception Oznog co. Multimédia